Métier

L’activité du conseiller en gestion de patrimoine indépendant est libérale. Généraliste du patrimoine, son métier est d’assister, conseiller et guider particuliers comme entreprises sur leur organisation patrimoniale et leurs investissements financiers ou immobiliers.

Le conseiller en gestion de patrimoine se concentre prioritairement sur la création, le développement et la transmission du patrimoine dans toutes ses composantes.

La relation avec un client commence toujours par un audit précis de son patrimoine et la compréhension de ses objectifs. Cet audit minutieux permettra une évaluation objective des attentes du client et de son aversion aux risques.

Après une analyse des actifs sous leur triple composante financière, juridique et fiscale, nous procédons à une étude approfondie des besoins et des projets du client selon une approche « actif/passif » intégrant les problématiques court, moyen et long terme.

Notre mission essentielle : assurer une performance en fonction des risques acceptés par le client.

C’est une des missions essentielles du conseil : définir si les attentes de performances du client sont compatibles avec la nature des risques qu’il est prêt à accepter. Car il n’y a pas de « bons placements » dans l’absolu mais seulement des placements adaptés qui, assemblés de façon adroite et adéquate, peuvent correspondre à la stratégie voulue par le client.

Les enjeux sont aujourd’hui complexes en raison de la baisse continue des actifs sans risques qui ne proposent quasiment plus de rémunération. Dans un tel contexte, le pilotage d’un patrimoine financier nécessite les compétences d’un conseiller qui, seul, permettra de concilier structuration du patrimoine dans le temps, transmission, génération de performances et impact fiscal.

Notre mode de rémunération prend en compte ce savoir-faire tant au niveau de l’audit patrimonial, qui est rémunéré sous forme d’honoraires préalablement fixés dans une lettre de mission acceptée par le client, en fonction de la complexité du dossier pour les prestations d’étude, qu’en matière d’allocation d’actifs financière et de suivi de l’allocation où nous sommes rémunérés sous forme de commissions versées par nos partenaires ou le client directement sur les investissements réalisés.

La mission de surveillance des actifs confiée est rémunérée sous forme d’un intéressement annuel sur les plus-values réalisées.